Image Image Image Image Image
© Copyright 2014-2015 S.A.B | RSS | Contactez-nous
Twitter iconeTwitter iconeFacebook icone
Scroll to Top

Remonter

Les parasites

28

Mar
2014

Dans Les parasites

Par guillaumedebw

La Mouche

Sur28, Mar 2014 | Dans Les parasites | Par guillaumedebw

Cliquez ici pour voir les documents disponibles

Musca domestica, Mouche domestique

C’est la plus commune des mouches, de son nom latin Musca domestica. Elle porte le nom de domestique bien que ce ne soit pas un animal domestique, mais c’est un insecte qui entre volontiers dans les maisons (domus en latin). Ce commensalisme en fait l’un des animaux ayant la plus vaste aire de répartition dans le monde

Description :

Les adultes mesurent de 5 à 8 mm de long. Leur thorax est gris, avec quatre lignes noires longitudinales sur le dos. La face ventrale de l’abdomen est grise (elle est jaune chez la petite mouche domestique). Le corps entier est recouvert de poils. Elles ont des yeux composés rouges. Les femelles sont légèrement plus grosses que les mâles et ont un espace plus large entre les yeux. Les pièces buccales de la mouche forment une trompe se terminant par deux coussinets munis de pores, par lesquels la mouche aspire sa nourriture.

Cycle de vie:

Chaque femelle peut pondre jusqu’à 500 et même jusqu’à 1 000 oeufs, généralement en 5 fois avec chaque fois une centaine d’oeufs déposés. Les oeufs sont blancs et mesurent environ 1,2 mm de longueur. Au bout d’une seule journée, les larves (asticots) en sortent. Elles vivent et se nourrissent sur la matière organique (généralement morte et en voie de décomposition avancée, telle que: un cadavre, des détritus ou des excréments… sur laquelle elles ont été déposées. Les asticots sont blancs pâles, faisant de 3 à 9 mm de long. Les asticots rampent vers un endroit frais et sec et se transforment en pupes, de couleur rougeâtres ou bruns et mesurant environ 8 mm de long. Les mouches adultes en émergent grâce à leur ptiline. Les adultes vivent de 15 jours à un mois dans la nature ou plus longtemps dans les conditions plus confortables d’un élevage. Après avoir émergé de la pupe, les mouches cessent de grandir. A peu près 36 heures après son émergence de la pupe, la femelle est réceptive pour l’accouplement. Les mouches dépendent des températures chaudes; généralement, plus la température est chaude, plus les mouches se développent. Durant l’hiver, la plupart d’entre elles survit au stade de larve ou de pupe dans des lieux chauds protégés.

Comportements typiques:

Les mouches domestiques ne peuvent absorber que de la nourriture liquide. Elles relâchent de la salive sur la nourriture solide pour la pré digérer, puis réabsorbent le résultat de cette digestion. Elles vomissent également des matières partiellement digérées pour les réabsorber ensuite. Les mouches peuvent marcher sur des surfaces verticales, ou même la tête en bas au plafond. Elles accomplissent cet exploit avec les effets de tension de surface de liquides secrétés par des glandes près de leurs pieds.

Les mouches et les hommes:

Sous les climats les plus froids, les mouches domestiques ne se rencontrent qu’en compagnie des hommes. Elles ont une tendance à se regrouper et sont difficiles à disperser. Les mouches sont des insectes vecteurs. Elles sont capables de porter plus de 100 pathogènes, tels que la typhoïde, le choléra, la salmonelle, la dysenterie bacillaire, la tuberculose, l’anthrax ophtalmique, et des vers parasites. Les mouches dans des zones plus pauvres et à niveau d’hygiène plus bas peuvent même porter plus de pathogènes. Certaines souches sont devenues résistantes aux insecticides les plus communs.

Moyens de contrôle:

Selon l’endroit ou interviennent les nuisances, nous avons à notre disposition plusieurs techniques disponibles. Pour le traitement des adultes un nombre impressionnant d’insecticides de contact existe sur le marché, encore faut il les appliquer correctement. Dans les élevages, nous avons deux stratégies, l’utilisation de produits chimiques par des traitements adulticides et larvicides ou l’implantation d’insectes parasitoïdes de la mouche domestique.